Manifestation nationale et grève générale: quelle conséquence sur la rémunération ?

La FGTB a annoncé son nouveau plan d’action: une manifestation nationale le 24 mai suivie d’une grève générale le 24 juin. Les autres syndicats n’ont pas encore confirmé leur participation à la grève nationale.

Manifestation nationale ou grève générale n’implique toutefois pas nécessairement que tous les travailleurs s’abstiendront de travailler.

Quel impact pour ceux qui ne pourront se rendre sur leur lieu de travail en raison par exemple d’une grève des transports publics ?

On peut trouver une réponse à cette question dans la loi du 3 juillet 1978 relative aux contrats de travail: le travailleur qui se rend normalement à son travail et qui n’y parvient pas ou avec retard, a droit à sa rémunération pourvu que cette absence ou ce retard soit dû à une cause survenue sur le chemin du travail et indépendante de sa volonté.

Un arrêt déjà ancien de la Cour de cassation précise que la grève des transports soit impromptue et pas connue avant le départ au travail.

Dans le cas de la manifestation nationale et de la grève générale, le travailleur qui ne pourra se rendre au travail ne pourra prétendre à sa rémunération. Il pourra néanmoins invoquer la force majeure s’il ne dispose d’aucun autre moyen de transport pour justifier son absence.