Bientôt (enfin) une personnalité juridique pour les syndicats ?

La problématique est bien connue: alors que les organisations représentatives des employeurs disposent de la personnalité juridique, les organisations représentatives des travailleurs (les syndicats) ont choisi de ne pas se doter de la personnalité juridique.

Les raisons de ce choix sont multiples et essentiellement stratégiques. Mais l’absence de personnalité juridique crée indubitablement une insécurité et une inégalité juridique.

Cette situation, critiquée de longue date, n’est plus acceptable selon certains parlementaires.

L’Open VLD  a par le biais de deux éminents députés (Egbert Lachaert et Vincent Van Quickenborne) déposé une proposition de loi visant à contraindre les organisations syndicales de se doter de la personnalité juridique en vue de pouvoir participer à la concertation sociale.

On suivra avec attention le parcours de cette proposition de loi qui, si elle est adoptée, ne manquera pas de créer une révolution au sein de la concertation sociale.