Le travail c’est la santé, ne rien faire la conserver ?

Ce n’est un secret pour personne : la matière des pensions (légales et complémentaires) a connu ces dernières années des réformes majeures.

L’une de ces réformes concerne le travail autorisé des personnes à la retraite. En effet, de nombreuses personnes retraitées continuent de travailler après leur mise à la pension (ou souhaitent le faire) et perçoivent, ainsi, un revenu professionnel en plus de leur pension de retraite.

Jusqu’au 31 décembre 2014, les trois régimes de pension légale (salariés, indépendants, et fonctionnaires) autorisaient le cumul d’un revenu professionnel et d’une pension de retraite moyennant le respect d’un plafond. Toutefois, suite à l’accord du Gouvernement du 9 octobre 2014, les règles ont été modifiées et sont identiques pour les trois régimes de pension légale.

Dorénavant, et à partir du 1er janvier 2015, une personne peut cumuler de manière illimitée ses revenus professionnels et sa pension de retraite si une des deux conditions est réunie :

  • ­soit, elle peut justifier d’une carrière de 45 ans (c’est-à-dire d’une carrière « complète ») à la date de prise de cours de sa première pension de retraite ;
  • soit, elle a atteint l’âge de 65 ans durant l’année en cours (le cumul illimité étant possible dès le 1er janvier de cette année).

En résumé, « Travaillons, chers amis, travaillons : le temps qui fuit nous y convie  …»

Sources :

  • Arrêté royal du 18 janvier 2015 modifiant l’article 107 de l’arrêté royal du 22 décembre 1967 portant règlement général relatif à la pension de retraite et de survie des travailleurs indépendants, M.B., 23 janvier 2015.
  • Arrêté royal du 20 janvier 2015 modifiant l’article 64 de l’arrêté royal du 21 décembre 1967 portant règlement général du régime de pension de retraite et de survie des travailleurs salariés, M.B., 23 janvier 2015.
  • Loi du 28 avril 2015 portant des dispositions concernant les pensions du secteur public, M.B., 13 mai 2015.