Augmentation du nombre d’heures supplémentaires dans l’Horeca

A la demande du travailleur, le repos compensatoire dû en raison de travail supplémentaire peut être converti en rémunération.

Pour le secteur de l’Horeca, le projet de loi-programme prévoit une augmentation à 300 heures par année calendrier (au lieu de 143 actuellement) le nombre d’heures qui peuvent ne pas être récupérées, et ce par période de 4 mois. Elles sont portées à 360 heures pour les travailleurs qui sont engagés par des employeurs qui en tout lieu d’exploitation font usage de la caisse enregistreuse.